Entrez donc dans un monde sauvage... Où vous incarnerez un humain ou un animal, et vivrez votre vie dans un parc animalier en Afrique du Sud!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Dossier] ~ Le loup ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kisa Ayami
Modératrice et photographe animalière
avatar


Feuille de personnage
Rands (argent): 1000

MessageSujet: [Dossier] ~ Le loup ~   Mar 17 Fév - 12:26

Coucou ! Je vais vous présenter ma famille =D Si vous avez des questions, n'hésitez pas a mes les demander, je suis spécialiste en loups =D

Le loup (API /lu/) ou loup gris (Canis lupus) est une espèce de mammifère de la famille des canidés et un parent proche du chien domestique.
La femelle du loup est la louve, son petit est le louveteau.


Le loup hurle, jappe, gémit et grogne.



Les loups étaient jadis très répandus dans tout l'hémisphère Nord, puis les effectifs ont été régulés par les paysans par nécessité, permettant une activité pastorale plus sereine et viable. On peut même parler d'extermination dans la seconde moitié du XIXe siècle en Europe occidentale, après les travaux de Pasteur faisant du loup le principal vecteur sauvage de la rage. Une récompense était attribuée aux gens abattant un loup.

Les loups sont des prédateurs, vivant et chassant en meutes organisées, selon une hiérarchie sociale stricte. La meute est dirigée par un mâle alpha et une femelle alpha. Le couple alpha est généralement le seul à procréer. Ce type d'organisation se retrouve également chez d'autres canidés vivant en meutes, tels que les dholes (Cuon alpinus) et les lycaons (Lycaon pictus), respectivement chiens sauvages d'Asie et d'Afrique.

Le lien entre le loup et le chien domestique est assez controversé. Certains voient le loup comme l'ancêtre direct du chien, tandis que d'autres considèrent que cet ancêtre serait plutôt le chacal doré (Canis aureus). Actuellement le chien est considéré comme une sous-espèce de Canis lupus. En fait, les canidés sont une famille qui n'a évolué que récemment, et des croisements entre différentes espèces du type Canis peuvent encore se produire.

Les loups sont principalement présents dans les steppes de Sibérie. En Amérique, au parc de Yellowstone, survivent encore aujourd'hui quelques 3 000 loups qui côtoient les bisons et les lynxs. Ceux-ci sont remarquables pour leur technique de chasse en groupe unique. Une fois la proie repérée, ils s'élancent et utilisent la technique de l'encerclement dite technique "catapulte" pour ensuite faire la course et gagner l'estime de leurs congénères.


Il y a trente millions de loups dans le monde.



Principales caractéristiques
Morphologie : cette espèce évoque un chien de race Berger allemand mais présente une tête plus large, une poitrine moins profonde, un cou plus épais et des oreilles moins longues et plus écartées.
Poids : 12 à 80 kg à l'état sauvage, en fonction de la sous-espèce, de l'individu et du sexe. Des individus exceptionnellement plus lourds ont été observés, et un loup gris mâle de 90 kg est assez courant en captivité (ex: Garou à Sainte-Émilie de l'Énergie au Québec en 2007). La femelle est plus légère que le mâle (12 à 50 kg contre 20 à 80 kg).
Taille du corps : 100 à 150 cm, queue : 31 à 51 cm, hauteur au garrot : 60 à 95 cm.



Coloration : le plus souvent un mélange de beige et d'anthracite, mais aussi noir, blanc ou fauve. Poils du dos beiges avec la pointe noire, formant une sorte de légère crinière. On ne trouve pas de poils complètement noirs. En revanche, on observe souvent sur les pattes avant une ligne nettement plus sombre. Quant aux yeux, ils sont bleus à la naissance et deviennent jaunes-orangés, voire ambrés à l'âge adulte[1].
Chromosomes : 76, comme le chien
Dentition : 42 dents (32 chez le louveteau, denture définitive à 7 mois). Les canines ou crocs mesurent 6 à 7 cm dont 2 cm enchâssées dans la gencive. Ses puissantes mâchoires servent à mettre à mort une proie. Pour la dépecer, le loup utilise ses incisives tranchantes. Les muscles de la mâchoire sont puissants et lui permettent de broyer des crânes ou de déplacer une proie trois fois plus lourde que lui (et même plus dans le cas de l'orignal ou du bison). La gueule du loup est bien plus largement fendue et puissante que celle du chien : la mâchoire du loup peut exercer une pression de 150 kg/cm² contre 60 a 65 kg/cm² chez le chien.[réf. nécessaire].
Répartition : le loup est un animal de l'hémisphère nord. Europe, Amérique du Nord, Asie, Proche et Moyen-Orient.
Longévité: une dizaine d'années dans la nature et 10 à 17 ans voire exceptionnellement 20 en captivité.
Cri du loup : le hurlement est le plus connu, mais le loup peut également aboyer, japper, et produire un grand nombre de sons différents.
Course : à la course, le loup frise les 60 kilomètres à l'heure.


Régime alimentaire
Pour consulter un article plus général, voir : Régime alimentaire.
Les loups sont des carnivores. L'espèce inscrit à son menu cervidés, volailles, renards, marcassins, ânes, reptiles, charognes ... et fruits blets. Dans le Grand Nord, les loups préfèrent manger des petits rongeurs, les lemmings, plutôt que les rennes, pourtant plus charnus. Les loups traquent les rongeurs parce qu'ils sont proportionnellement beaucoup plus gras que les rennes. Cette graisse stockée par l'organisme des loups les protège du froid. Les loups sont aussi friands de raisin, qui leur apportent du sucre et des vitamines. Par temps de disete, ils peuvent aussi manger des insectes ou des champignons.
En automne, les loups modifient leur régime alimentaire et consomment de grande quantité de saumons qui sont alors en pleine montaison[3]. La pêche au saumon est en effet nettement moins dangereuse que la chasse au cerf. De plus, le saumon, à l’approche de l’hiver, offre une meilleure qualité nutritive en terme de matières grasses et d’énergie.




Reproduction
Le loup atteint sa maturité sexuelle à 3 ans pour le mâle et 2 ans pour la femelle. La saison des amours a lieu, selon les régions, de janvier à mars. Au terme d'une gestation de 61 à 63 jours, la femelle met donc bas entre mars et juin.
Les portées comptent trois à huit louveteaux recouverts d'une légère couche de poils et pesant de 300 à 500 grammes, que leur mère allaite à l'aide de ses 5 paires de mamelles.


Particularités
La morsure du loup atteint une pression de 150 kg/cm², soit le double d'un gros chien.

Le loup est un bon nageur et un meilleur coureur encore : sa vitesse de pointe est de 45 à 50 km/h, et il peut parcourir jusqu'à 60 km en une nuit (un record de 190 km est attesté).
Son odorat lui permet de détecter un animal à 270 m contre le vent et sa morphologie lui offre un angle de vision à 250° (180° chez l'homme). La nuit, les yeux du loup paraissent phosphorescents car ils sont tapissés d'une couche de cellules, le tapetum lucidum, qui lui permettent de voir aussi bien que le jour.
L'audition du loup lui permet d'entendre des sons jusqu'à 40 kHz (20 kHz chez l'homme), il perçoit notamment d'autres loups hurler jusqu'à une distance de 6,4 à 9,6 km.


Origines
Il y a environ 55 millions d'années est apparu un mammifère avec des dents en partie conçues pour découper la viande, les carnassières. Au cours des 10 millions d'années qui suivirent, ces créatures se sont développées en grand nombre et sous des formes différentes. Une de ces espèces, appelée Miacis, ressemblait aux chiens d'aujourd'hui. L'espèce Miacis fait partie de la famille Miacidae, de laquelle sont issues toutes les familles actuelles de carnivores : les chiens, les chats, les ours, les belettes, les ratons laveurs, civettes, et hyènes.
Il y a trente à quarante millions d'années, l'espèce Miacis donna naissance à deux types de mammifères que l'on peut rattacher, grâce à deux séries de fossiles, au chien et à l'ours. L'ancêtre du chien, le Cynodictis, avait le même nombre de dents que le loup. Il était plus petit que ce dernier, mais son corps était long et flexible comme celui d'une belette ; ses pattes étaient d'une taille moyenne. Les 15 millions d'années qui suivirent virent le développement de la famille des ratons laveurs qui se démarqua pour continuer son évolution séparément.
Par la suite, il y a entre 15 et 30 millions d'années, la tendance s'accentua pour donner les caractéristiques du loup contemporain, du Cynodictis en passant par le Cynodesmus et le Tomarctus. La partie supérieure de la patte s'allongea, ainsi que les pattes qui devinrent plus compactes, l'empreinte intérieure devint plus atrophiée sur la patte arrière et plus réduite sur la patte avant ; la queue se raccourcit, et toutes ces proportions commencèrent à se rapprocher de celles des loups et des renards.
Le loup et le renard sont tous deux issus du Tomarctus et commencèrent à se développer séparément il y a environ 15 millions d'années. Bien que la taille du renard n'ait pas beaucoup évolué, le loup quant à lui, continua à grandir. Une autre espèce apparentée, le loup « noir » (Canis dirus) se démarqua également. Certains d'entre eux étaient bien plus grands que les loups d'aujourd'hui, mais ils ont disparu. Depuis environ un ou deux millions d'années, le loup est pratiquement resté le même.




La meute
Les loups vivent en meutes organisées selon une hiérarchie stricte dirigée par un couple de loups (nommé alpha). Généralement, la meute est une famille composée des deux parents et d'une ou plusieurs générations de louveteaux, ainsi s'établissent les liens de domination et de soumission (alpha -> bêta -> gamma -> …-> oméga). À l'occasion, on verra apparaître un ou plusieurs loups oméga : ceux-ci sont les souffre-douleur de la meute et c'est vers eux que converge toute l'agressivité. Autour de cette structure s'organise la vie des loups : ainsi ils peuvent chasser en groupe mais aussi élever leur progéniture. Le chef a le privilège de décider la chasse et de se nourrir en premier sur les proies, c'est également lui qui ordonne la poursuite d'un intrus sur le territoire. Enfin, c'est lui seul qui se reproduit avec la louve alpha à la saison des amours (bien qu'il y ait des exceptions). Lorsqu'un alpha est trop vieux, c'est l'un de ses subalternes qui lui dispute la place de leader et la prend s'il réussit à le dominer.

La taille des meutes varie du simple couple à la douzaine d'individus. Toutefois des cas rares de meute de plus de 30 loups ont été observés, ainsi la meute la plus nombreuse jamais observée était composée de 36 membres et vivait en Alaska[réf. nécessaire]. Elle varie également selon la période de l'année : les principaux facteurs en sont la mortalité et les dispersions. En effet, certains loups décident de quitter la meute (comme les loups oméga) ou sont bannis après avoir échoué lors d'un conflit. Des tensions peuvent naître pour plusieurs raisons : quand la nourriture se fait rare et peu disponible (surtout à la fin de l'hiver), pour pouvoir s'accoupler (en hiver de la fin février à la mi-mars) ou tout simplement pour dominer les autres loups. La plupart des loups quittent ainsi leur meute natale entre 9 et 36 mois. Une nouvelle meute se forme lorsque deux loups dispersants se rencontrent et disposent d'un territoire approprié (i.e. où la nourriture est accessible et suffisante) pour fonder une nouvelle famille.

Pour des animaux sociaux comme les loups, la vie en meute présente plusieurs avantages :
La possibilité d'attaquer des animaux plus grands qu'eux, ainsi la chasse est plus efficace pour moins d'efforts.
* Les réserves sont mieux gérées (moins de surplus abandonné aux concurrents lorsque plus de bouches sont à nourrir).
* La protection des louveteaux, leur éducation et l'initiation aux rudiments de la chasse - la meute est une véritable nurserie où chaque membre prend soin des enfants.
* Le fait que seul le couple alpha se reproduise empêche la prolifération de loups sur un territoire, de plus les loups ne se reproduisent pas chaque année si la nourriture fait vraiment défaut.




Les espèces et sous-espèces

Sous-espèces d'Amérique

Répartition géographique des sous-espèces de Canis lupus en Amérique du Nord :
Canis lupus lycaon
Canis lupus mackenzii
Canis lupus nubilus
Canis lupus arctos
Canis lupus baileyi

Loup aux États-Unis
Loup d'Alberta, Canis lupus occidentalis, regroupe
le loup de Colombie : Canis lupus columbianus
le loup des prairies : Canis lupus griseoalbum
le loup de Mackenzie : Canis lupus mackenzii
le loup d'Alaska : Canis lupus pambasileus
le loup de la Toundra : Canis lupus tundrarum
le loup de la péninsule de Kenai : Canis lupus alces (éteint)
Loup des Grandes Plaines, Canis lupus nubilus, regroupe
le loup de Vancouver : Canis lupus crassodon
le loup de l'Hudson : Canis lupus hudsonicus
le loup des Rocheuses septentrionales : Canis lupus irremotus
le loup du Labrador : Canis lupus labradorius
le loup de l'archipel Alexandre : Canis lupus ligoni
le loup de la Terre de Baffin : Canis lupus manningi
le loup de Terre-Neuve : Canis lupus beothucus (éteint)
le loup d'Oregon : Canis lupus fuscus (éteint)
le loup Mongollon : Canis lupus mongollonensis (éteint)
le loup du Texas : Canis lupus monstrabilis (éteint)
le loup des bisons : Canis lupus nubilus (éteint)
le loup des Rocheuses méridionales : Canis lupus youngi (éteint).
Loup de l'Est, Canis lupus lycaon
Loup arctique, Canis lupus arctos, regroupe
le loup du Groenland : Canis lupus orion
le loup de Terre Victoria : Canis lupus bernardi (éteint).
Loup du Mexique, Canis lupus baileyi


Sous-espèces d'Eurasie

Répartition géographique des sous-espèces de Canis lupus en Eurasie :
Canis lupus lupus
Canis lupus albus
Canis lupus communis
Canis lupus italicus
Canis lupus pallipes
Canis lupus lupaster
Canis lupus arabs
Canis lupus cubanensis
Loup gris commun, Canis lupus lupus, regroupe
le loup des steppes : Canis lupus campestris
le loup de Mongolie : Canis lupus chanco / Canis lupus laniger
le loup du désert d'Asie : Canis lupus desertorum)
Loup de Sibérie, Canis lupus albus
Loup des Indes, Canis lupus pallipes
Loup d'Arabie, Canis lupus arabs (rattaché parfois à une autre sous-espèce)
Loup du Caucase, Canis lupus cubanensis *
Loup d'Italie, Canis lupus italicus *
Loup de Russie, Canis lupus communis *
Loup de Yougoslavie, Canis lupus kurjak *
Loup d'Espagne, Canis lupus signatus *
Loup d'Égypte, Canis Lupus Lupaster *
Loup de Honshū, Canis lupus hodophilax (éteint)
Loup d'Hokkaido, Canis lupus hattai (ex Canis lupus rex) (éteint)
Loup de Murcie, Canis lupus deitanus * (éteint)
Loup austro-hongrois, Canis lupus minor (éteint)

(note : Certaines espèces (*) ne sont pas reconnues par tous les taxonomistes)


Source : Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florian
Admin et Journaliste



Feuille de personnage
Rands (argent): 1250

MessageSujet: Re: [Dossier] ~ Le loup ~   Mar 17 Fév - 21:02

Moi aussi j'adore les loups, mais je n'ai pas eut le temps d'apprendre beaucoup de choses sur eux (je les adores depuis 2 semaines, depuis que j'ai lu Croc-Blanc).
Et aussi, j'avais une question, Comment les loups arrivent-ils a trouver du raisin dans leurs régions glaciales?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Argentée
Fondatrice et photographe animalière



Feuille de personnage
Rands (argent): 1500

MessageSujet: Re: [Dossier] ~ Le loup ~   Mar 17 Fév - 21:02

Bonjour!

Si vous aimez les loups... Il y a un livre très bien, à lire... "Croc-Blanc"...

(Une très belle histoire d'un loups... Je décrirais après, je dois partir...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisa Ayami
Modératrice et photographe animalière
avatar


Feuille de personnage
Rands (argent): 1000

MessageSujet: Re: [Dossier] ~ Le loup ~   Mer 18 Fév - 21:27

Florian a écrit:
je les adores depuis 2 semaines, depuis que j'ai lu Croc-Blanc).

Plume MDR lol!

Florian : Du raisin ??? Des loups qui mangent du raisin... dans la neige ??? affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florian
Admin et Journaliste



Feuille de personnage
Rands (argent): 1250

MessageSujet: Re: [Dossier] ~ Le loup ~   Sam 21 Fév - 20:51

Ben, dans "le régime alimentaire" il y a écrit "Les loups sont aussi friands de raisin, qui leur apportent du sucre et des vitamines."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Argentée
Fondatrice et photographe animalière



Feuille de personnage
Rands (argent): 1500

MessageSujet: Re: [Dossier] ~ Le loup ~   Dim 22 Fév - 11:51

*SBAFF*

*Se demande pourquoi les loups ne laissent pas les raisins pour elle, parce qu'elle aime les raisins. Il manquerais plus qu'ils mangent les framboises!*

*Adore les framboises*

*Délire*

*Sort*
*Reviens*

Euh... Ils ne sont pas sensé être carnivores? (Pitié qu'ils mangent pas les framboises)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kisa Ayami
Modératrice et photographe animalière
avatar


Feuille de personnage
Rands (argent): 1000

MessageSujet: Re: [Dossier] ~ Le loup ~   Dim 22 Fév - 17:15

Peut être qu'ils peuvent manger un peu de raisins dans la neige mais bon, les loups sont carnivores donc si ils en mangent c'est pour les vitamines comme tu dis mais les loups sont carnivores alors ils mangent surtout de la viande ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume Argentée
Fondatrice et photographe animalière



Feuille de personnage
Rands (argent): 1500

MessageSujet: Re: [Dossier] ~ Le loup ~   Dim 22 Fév - 18:08

Ah, c'est bien ce que je pensait...

Je ne savais pas qu'ils mangeaient du raisin...

(Ouf, ils mangent pas de framboises)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Dossier] ~ Le loup ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Dossier] ~ Le loup ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche chiot loup ou malamute
» pate a loup et dorade
» spitz loup comment est-il avec les enfants???
» le loup dans la bergerie
» AKIRA magnifique husky gris loup 3 ans Colmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safari's Life :: Espace membres :: Discutions sur les animaux-
Sauter vers: